Mandrake, le club et les Logiciels Libres

mardi 9 avril 2002
par  Georges KHAZNADAR
popularité : 2%

spear a écrit :
Cependant, la démarche de proposer du "gravé" pour une distrib "commerciale" est-elle vraiment la bonne ? Dessert-on vraiment les entreprises (note du relecteur : qui éditent des distributions) et leurs apports dans la communauté ?

A propos des distributions Linux et du Club Mandrake

C’est tout à fait permis par la règle du jeu des logiciels libres.
Mandrake n’a payé personne pour l’invention de linux, ni pour les centaines de paquets qu’ils ont placé sur leur distrib. Pourtant, si on cherche les auteurs des paquets, on est loin de trouver partout des employés de MdK (MandrakeSoft).

La valeur ajoutée aux paquets et au noyau qui sont rassemblés sur la distrib MdK, c’est la colle qui est autour, et l’ensemble des scripts qui en rendent l’installation et la maintenance accessible à beaucoup
d’entre nous.

Ce qui se paie, avec les logiciels libres, c’est le savoir-faire et l’expertise de la personne ou de la société qui va adapter finement la grosse montagne des logiciels libres aux besoins précis exprimés par une personne ou par une société.

Il y a un peu plus de savoir-faire dans les boîtes que dans les images iso que l’on va graver vite fait chez soi. Mais le savoir-faire des boîtes en carton est réparti entre MdK qui fait les CD et les textes d’explication, l’imprimeur qui met les signes sur le papier, et qui imprime le carton extérieur, les transporteurs qui placent les boîtes aux bons endroits, les chefs de rayons qui font en sorte que les boîtes
ne restent pas en stock, etc. Il est normal que le bénef réalisé sur les boîtes se répartisse entre tous ces acteurs.

Le virage que MdK cherche à réaliser, c’est se faire payer plus pour des services et des expertises que la société MdK seule sait fournir : par exemple tailler une distribution exactement adaptée au déploiement dans
une entreprise donnée, avec les stages de formation qui suivent, etc.

Amis de CLX, quand vous gravez un CDROM, vérifiez toujours que le contenu est sous une licence qui le permet. Si la prestation va au-delà de la gravure, s’il y a de l’adaptation, de la mise en forme, (du tuning
comme on dit si bien en français), ben il faut une contrepartie. Au moins une tournée de bière virtuelle !

D’un autre côté il faut se poser la question : combien ça me coûtait, de maintenir un environnement Windows utilisable ? Si on change de machine tous les 3 ans, et qu’on achète en grande surface, il y en a pour 150 à
200 euros de logiciels planqués dans la facture, avec les offres courantes. Soit 50 euros par an, sans chercher à faire des folies logicielles.

amitiés, Georges.


Commentaires

mardi 9 avril 2002 à 18h16 - par  fred

test affichage navigator

Annonces

Annuaire LibreNord

Retrouvez l’annuaire de logiciels libres créé par l’association Club Linux Nord-Pas de Calais sur le site suivant http://www.librenord.org