Mettre à jour une Free-EOS

lundi 2 juin 2003
popularité : 1%

Comment profiter des derniÚres rustines de sécurité avec Free-EOS : soit en récupérant l’iso de la nouvelle mouture de la distribution et en la réinstallant, soit à l’aide d’archives à décompresser et à installer. Voici le modus operandi et quelques explications.
J’ai également inclu les précisions des développeurs de cette distribution dans les notes.

Introduction rapide

Free-EOS est une distribution créé par l’AFPA pour installer des serveurs multi-usages pour des organismes de formation. Elle se veut simple à installer et à utiliser. Elle s’adresse prioritairement à des uilisateurs (administrateurs ?) novices qui ont peu de temps à consacrer au serveur. Néanmoins, les gourous pourront "mettre les mains dans le cambouis" tout en respectant la philosophie de cette distribution, c’est à dire passer par un système de modèles ou templates pour ajouter des services non existants dans la version de base, définir des droits par groupes d’utilisateurs, etc.
habitués à l’administration, ils remarqueront aussi qu’il n’existe pas encore de templates pour mettre à jour Free-EOS. Qu’à cela ne tienne, les développeurs ont pensé à tout [1]. Dans les versions 1.0-x, la procédure de mise à jour s’effectue de deux manières : en réinstallant une distribution complète ou en l’actualisant manuellement avec une archive en tar.gz qui contient un ou plusieurs paquetages rpm.
Dans cet exemple, la distribution est une Free-EOS 1.0-1 qui sera actualisée en 1.0-2.

Mise à jour par réinstallation d’une version plus récente

Téléchargez l’iso compactée, free-eos-1.0-02.iso.bz2, que vous trouverez ici . Il s’agit d’une archive au format bzip2. Une fois le fichier récupérée, lancez la commande suivante :

bunzip2 free-eos-1.0-02.iso.bz2.

Il ne vous reste plus qu’à graver l’image iso free-eos-1.0-02.iso. Sous Linux, optez pour un logiciel graphique comme k3b ou Xcdroast, voire les utilitaires en mode texte cdrecord ou cdrdao (la procédure est expliquée sur de nombreux sites Web dont lea-linux.org). Sous Windows XP, la procédure pour graver l’image iso est décrite ici.
Insérez ensuite le CD-Rom dans le lecteur et redémarrez votre PC (le démarrage sur le CD-Rom étant activé dans le bios). L’installation de free-EOS commence alors. Le Free-EOS reprend le même schéma de mise à jour que la distribution SME 5.5 (anciennement E-smith) sur laquelle elle est basée. Une page écran vous signale la présence d’une version antérieure de Free-EOS et vous propose de saisir continuer pour la mettre à jour. Voici la procédure d’installation/mise à jour en images d’une SME qui est similaire à celle d’une Free-EOS même si quelques pages écran sont différentes car traduites en français.

Mise à jour par installation d’une archive

Pour mettre à jour le serveur Free-EOS 1.0-1 avec l’archive tgz de la free-EOS1.02. Une solution consiste à passer par le mode console et l’accès distant via SSH. En effet, c’est depuis un ordinateur du réseau local que vous installez la mise à jour. Affichez la page d’accueil de Free-EOS en tapant http://192.168.0.21/server-manager dans la barre d’adresse de votre navigateur. Dans le menu Accès à distance, choisissez Accès Secure shell = Confidentiel (c’est-à-dire pour le LAN) et optez pour Permettre l’accès à la ligne de commande par Secure shell = Oui, puis pour Permettre l’accès par Secure shell à l’aide des mots de passe standard = Oui.
Ainsi, vous accéderez au serveur Free-EOS depuis une machine du réseau local à l’aide de SSH.

PNG - 184.9 ko
Page d’accueil de l’interface d’administration du serveur Free-EOS
depuis cette page d’accueil, vous pouvez ajouter des utilisateur, configurer le serveur FTP, etc.

Après récupération de l’archive, copiez-la sur le serveur avec scp :

scp free-eos-1.0-1to02.tgz root@test01.filigrane.com:/root

En pratique, ça donne ceci :

Puis, connectez-vous sur le serveur grâce à un client ssh (comme (Putty que vous trouverez également sur Free-EOS Windows Station, le CD-Rom d’applications Libres pour Windows et proposées par l’équipe de Free-EOS) :

ssh -l root test01.filigrane.com

Décompactez l’archive :

Consultez le contenu du fichier README qui indique comment effectuer la mise à jour.

Lancez la mise à jour.

Une fois l’actualisation terminée, la machine redémarre et la connexion ssh est coupée.

Remarques :

Respectez l’ordre des mises à jour. Pour passer de la version 1.0-1 à la 1.0-4 appliquez successivement les rustines :
- free-eos-1.0-1to02.tgz ;
- free-eos-1.0-02to03.tgz ;
- free-eos-1.0-03to04.tgz

La mise à jour par CD-Rom reste une procédure "lourde" (car elle entraîne un arrêt du serveur), qui ne devrait s’appliquer qu’au changement de version majeure.

Vous trouverez les isos de la Free-EOS et toutes les mises à jour sur la page http://sourceforge.net/project/show...


Vous pouvez faire un petit tour par le site http://free-eos.org pour en savoir plus sur Free-EOS.


[1Les archives de mise à jour au format tar.gz sont disponibles pour plusieurs raisons : SourceForge fait le ménage un peu vite sur l’upload, et une image iso c’est long à charger :) De plus, c’est plus rapide à installer pour les administrateurs expérimentés qui maîtrisent la ligne de commande et qui n’ont pas peur de travailler sous le compte root. Cela nous permet également de proposer au plus vite des correctifs. Les "débutants", à qui s’adresse cette distribution, utiliseront plutôt la mise à jour via le CD-Rom.


Commentaires

Annonces

Annuaire LibreNord

Retrouvez l’annuaire de logiciels libres créé par l’association Club Linux Nord-Pas de Calais sur le site suivant http://www.librenord.org