Peut-on utiliser plusieurs logiciels de courriel ?

jeudi 19 février 2004
par  Georges KHAZNADAR
popularité : 1%

Voici un gag presque amusant, qui m’est arrivé le 24 janvier 2004. Notre serveur clx.anet.fr a tenu le coup, mais il a distribué plusieurs milliers de courriels pour un clic de trop. ?a partait pourtant d’une bonne intention...

J’avais traduit en polonais une recette de gâteau au chocolat (excellente recette, je vous la conseille. Si vous insistez je la publierai en français), et je m’apprêtais à l’expédier à des cousines éloignées.

J’avais déjà reçu de Pierre M. (il se reconnaîtra), un courriel magnifique, composé à l’aide de Kmail, qui comportait une part en français, et une part en polonais, avec deux encodages différents et pourtant impeccablement rendus, avec tous les signes diacritiques. Essayez voir d’afficher sur la même page un c cédille et un l barré, vous verrez que ce n’est possible qu’avec des logiciels qui savent utiliser plus d’un encodage de caractères à la fois, ou alors avec un logiciel utilisant utf-8.

Du coup je m’enhardis à lancer Kmail (à la façon des dinosaures, vous savez bien : en tapant sur les touches ’k’, ’m’, ’a’, ’i’, ’l’ dans une console). Là, il se passe plein de choses magiques. Ma machine reste occupée deux bonnes minutes (apparemment Kmail a bricolé pour créer des index pour tous mes courriels passés), et me présente quelques messages d’avertissement.

Tiens, pourquoi ai-je ignoré le message qui annoncait qu’il y avait un peu beaucoup de messages dans la boîte d’envoi et que je ferais mieux d’aller voir ce qui s’y passe ?

Bon, on commence tout doux : je m’envoie un message. Tout se passe bien, mais le petit rectangle à côté, celui qui affiche mon trafic réseau (wmnet pour le nommer), se remplit de rouge et de blanc, pendant que l’accès au disque s’affolle.

J’ai compris après moins d’une minute... Mais c’est rapide, l’ADSL. J’ai tué tout ce qui tournait, ça a calmé le Kmail. Il a quand même réexpédié quelques 10% de ma boîte d’envoi (Mail/outbox), que je n’avais pas divisée depuis un an environ.

Peut-on faire confiance à plus d’un logiciel de courriel ?

Là, je me rends compte qu’une petite différence d’interprétation entre Kmail et Mutt peut dégénérer en gros soucis : ces deux logiciels utilisent le format mbox, et il ne faut pas que l’un utilise comme boîte des envois la boîte des archives de l’autre.

Plusieurs raisons me font garder Mutt.
- mes petits doigts patauds ont l’habitude de Mutt.
- je peux utiliser une connexion sécurisée ssh depuis n’importe quel ordinateur, et consulter mon courriel chez moi, car Mutt utilise très bien la console et il est très économe en bande passante.
- Mutt est très très simple pour l’utilisation de la signature électronique.

Mais j’aimerais aussi utiliser Kmail :
- c’est quand même commode, des polices de caractères non crénelées,
- Pierre M. m’a montré que je pourrais utiliser Kmail dans un contexte multilingue, et c’est vrai que c’est frustrant de devoir supprimer tous les accents dès qu’ils n’existent pas dans le clavier ou dans l’encodage en cours.
- Kmail semble supporter pas trop mal la signature et le cryptage GPG.
- enfin KMail utilise les mêmes fichiers mbox que Mutt.

Alors : pourquoi pas Mutt pour l’usage à travers un réseau lent, et Kmail pour l’usage direct devant mon ordinateur ?

Je dois dire que le coup de ce matin m’a un peu refroidi. Quelques courriels plus tard, et j’ai eu la solution : il faut faire attention à la configuration des boîtes de courriel « système ». Le standard semble être  /Mail/outbox pour le courriel à expédier et  /Mail/sent-mail
pour le courriel déjà parti. Ça se règle dans le fichier de configuration .muttrc pour Mutt (paramètre record, et c’est fixé en dur (pas de configuration possible ?) pour Kmail.

Courriel : les duos qui marchent

En nous y mettant à plusieurs, nous pourrions bâtir un tableau des logiciels de courriel qu’on peut rendre mutuellement compatibles, et pour ceux de ces logiciels qui sont libres, nous pourrons probablement inciter quelqu’un ou par nous-même faire en sorte que les compatibilité s’améliorent.

Je vais donc commencer à bâtir un tableau, que je ferai évoluer en fonction des suggestions et des nouveautés :

 Compatible ?  Mutt Kmail Sylpheed Mozilla Gnus Pine IMP
Mutt X Oui [1]  ?  ?  ? oui oui
Kmail x  ?  ?  ?
Sylpheed x  ?  ?
Mozilla x  ?
Gnus x
Pine x oui
IMP x

[1à condition de placer la ligne record=+sent-mail dans le fichier de configuration  /.muttrc


Commentaires

Logo de mess-mate
jeudi 24 mars 2005 à 22h46 - par  mess-mate

A titre d’information :
mutt marche aussi avec sylpheed-claws
sylpheed-claws marche aussi avec kmail
tous aussi avec pine
C’est tout simplement une question de type de mailbox. J’ai ici l’expérience avec une maildir.

Logo de François ELIE
lundi 1er mars 2004 à 04h48 - par  François ELIE

Je suis en train de faire le chemin inverse. J’en ai assez de Kmail (trop lent) et j’hésite entre mutt et gnus. Effectivement, j’ai réglé mutt de telle matniÚre que je peux utiliser tout aussi bien kmail sur les mêmes fichiers mbox. Là je suis en train de faire la même chose avec gnus. Et je n’ai pas fini. Je donnerai des nouvelles. @+

mercredi 25 février 2004 à 14h21 - par  Nicolas Ledez

Une autre solution est de d’utiliser la "fonction" IMAP.

Trés simple :
- Configurer un serveur IMAP sur la machine
- Configurer tous les clients sur toutes les machines suceptibles d’être utilisés

Logo de Georges KHAZNADAR
jeudi 19 février 2004 à 20h54 - par  Georges KHAZNADAR

Voui,

Les gags c’est quand le fichier outbox est utilisé à la place du fichier sent-mail.

D’autres idées sur les logiciels de courriel mutuellement compatibles ?

jeudi 19 février 2004 à 18h05

bonjour

j’utilise kmail et mutt (/pine)
de cette façon :
- connexion adsl
- à la connexion, si je dors, mutt
ramasse le courrier
- aprÚs démarrage c’est kmail qui le fait à la demande

mais j’ai jamais eu de problÚme de
"bourrage" de mails
héhé

Agenda

<<

2019

 

<<

Février

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728   

Annonces

Annuaire LibreNord

Retrouvez l’annuaire de logiciels libres créé par l’association Club Linux Nord-Pas de Calais sur le site suivant http://www.librenord.org