Comment utiliser son MUA dans une mailing-list

lundi 27 mai 2002
par  Nicolas LEDEZ
popularité : 1%

Explique comment utiliser son MUA (Mail User Agent) [1] dans une liste de diffusion, ou comment éviter de faire des grosses erreurs et se faire flammer.

La signature

Une signature doit commencer par un "— " en début de ligne. Mais pourquoi donc va répondre un novice ? Cela doit être un héritage des barbus intégristes qui ont toujours fait comme ça ! Et bien non en fait, cela permet au MUA d’enlever une signature dans la réponse.

Par exemple quand je réponds à un message j’ai un filtre qui me fait :
Tant que la ligne ne contient pas de "^-- $" [2] je l’ajoute au message de réponse, par contre dès que j’ai cette ligne j’ignore la suite.

Choisir ses expéditeurs

Holà j’y comprends rien moi à tout ces "To :, CC :, BCC :..." !

En fait c’est tout simple :
- To : s’adresse directement à la ou les personnes, par exemple pour une action à effectuer par la dite personne.
- CC : Carbon Copy, ou encore Copie Conforme veut dire que l’on met des personnes en copie pour information et que cela ne les concerne pas directement.
- BCC : Blind Carbon Copy, ou encore Copie Conforme Cachée veut dire la même chose que précédemment, sauf que les destinataires ne connaîtront pas les adresses des autres destinataires indiqués (en BCC).
Pour conclure toutes les adresses emails de tous les champs recevrons le même message. Les adresses des destinataires précisés dans les champs "To" et "CC" seront visibles mais pas ceux de "BCC".

Répondre à un message

Déjà il faut savoir à qui l’on veut vraiment répondre, dans le cas d’une remarque personnelle qui ne s’adresse absolument pas au reste de la liste, il est de bon ton de s’adresser directement à l’auteur du message.

Quand on veut participer à un débat ou faire profiter la liste de la réponse, on peut répondre à la liste. Le mail est lu par tous les contributeurs et surtout peut être archivé.

Ce qui ce passe quand on répond à un message

Quand on demande à son MUA d’envoyer un nouveau message le serveur de mail (MTA) [3] génère un ID unique au message. Ex : "Message-ID: <202.A19@xx.xx.xx>".
Quand on clique sur répondre le MUA met dans les entêtes [4] un champ de la forme : "In-Reply-To: <202.A19@xx.xx.xx>; from xx.xx@xx.xx on Thu, May 16, 2002 at 09:12:42PM +0200".
Mais le MTA indique toujours son Message-ID. Avec ces deux informations le MUA [5] sait quel message est en réponse à quel autre, ce qui permet ensuite de faire un arbre du thread.

C’est pour cela qu’il faut bien faire un nouveau message quand on poste un nouveau message (il n’y aura pas de "In-Reply-To"), car changer le sujet et le corps du message ne suffit pas à créer un nouveau thread (le "In-Reply-To" est toujours là).

N’envoyer son message qu’une fois

L’informatique est une science relativement exacte, et quand on clique sur le bouton "envoyer" [6] le message est envoyé à chacun des clics. Donc attention à ne pas faire n’importe quoi quand on ne maîtrise pas encore son MUA [7]. Surtout qu’un mail peut arriver longtemps après avoir été posté.

Formatage d’une réponse de mail

Pour répondre à un mail on coupe uniquement ce que l’on veut garder [8] et ensuite on répond en dessous de la question directement dans le texte. Plus clairement cela donne ça :

Machin wrote:
> Salut
Salut

> Comment on fait pour désinstaller sa libc?
rm -rf /lib /usr/lib

Il ne faut pas répondre à toutes les questions au-dessus du texte - ni en dessous ;) - ou encore garder tout le texte pour ajouter "Ok pour moi".

Le format d’envoi du mail est texte pur [9]. Et bien sûr, il ne faut pas oublier de couper ses lignes à environ 72 colonnes, encore un héritage du passé quand on lit ses mails dans un client texte, cela évite de constant aller-retour dans la lecture, tout en facilitant l’insertion de lignes pour répondre.



[1Un MUA : Mail User Agent ou en bon français un logiciel de messagerie comme mutt, kmail...

[2Voir à ce propos les expressions rationelles ; Un ^ signifie début de ligne et un $ signifie une fin de ligne

[3MTA : Mail Transport Agent ou encore serveur SMTP ou en bon français serveur de mail. Ex : Sendmail, Postfix, Exim...

[4headers

[5Mail User Agent. Vous ne suivez pas ?

[6dans KMail pour ne pas le citer

[7Mail User Agent. Vous le faite exprès ?

[8ce qui est important pour comprendre la réponse

[9le HTML est à proscrire


Commentaires

samedi 1er février 2003 à 10h50 - par  G. Stewart.

Excellent article !

J’ajouterais dans le paragraphe concernant To :, Cc : et Bcc : (Cci : en français) que c’est une trÚs mauvaise idée d’envoyer un message à une liste de diffusion en Cci :.

En effet, beaucoup de personnes mettent en place des filtres qui rejettent tout message qui ne contient ni leur adresse ni l’adresse d’une liste à laquelle elles sont abonnées dans les champs To : ou Cc :, car la plupart des messages qui arrivent comme ça sont du spam ou des virus.

Logo de nledez
jeudi 18 juillet 2002 à 22h29 - par  nledez

La traduction français se trouve ici :

Site web : La traduction
vendredi 14 juin 2002 à 18h07 - par  asr

on coupe les lignes à 72 caractÚres : héritage du passé

Pas uniquement. Aujourdh’ui encore, des lignes de plus de 72 caractÚres (76 pour être précis) ne sont pas censés être géréspar les maillons de la chaîne de diffusion des emails en SMTP, ie. les serveurs sur lequel votre mail va transiter. Ce ne sont pas des bêtises, c’est marqué dedans la RFC 2822 à l’intérieur bien caché.

Les lignes jusque 2000 caractÚres sont acceptées, pour des besoins de compatibilité uniquement.

Ahlala, ces spécialistes (ceux de la RFC), quel plaie ;-)

Navigation

Mots-clés de l'article

Annonces

Annuaire LibreNord

Retrouvez l’annuaire de logiciels libres créé par l’association Club Linux Nord-Pas de Calais sur le site suivant http://www.librenord.org


Sur le Web

17 janvier - Émission « Libre à vous ! » sur radio Cause Commune (22 janvier 2019)

17 janvier - Directive droit d'auteur : bientôt la dernière ligne droit pour enterrer un texte liberticide

17 janvier - Directive droit d'auteur : bientôt la dernière ligne droite pour enterrer un texte liberticide

15 janvier - Émission « Libre à vous ! » diffusée mardi 15 janvier 2019 sur radio Cause Commune

15 janvier - Décryptualité du 14 janvier 2019 - Surveillance à domicile avec les assistants personnels

14 janvier - Revue de presse de l'April pour la semaine 2 de l'année 2019

14 janvier - Réunion du groupe de travail Sensibilisation de l'April le 17 janvier 2019 à la FPH (11e) - accueil à partir de 18h30

14 janvier - Réunion du groupe de travail Sensibilisation de l'April le 17 janvier 2019 à la FPH (Paris 11e) - accueil à partir de 18h30

14 janvier - Libre à vous ! Radio Cause Commune - Transcription de l'émission du 8 janvier 2018

11 janvier - Doit-on se méfier des enceintes connectées ? Secrets d'info

9 janvier - Émission « Libre à vous ! » sur radio Cause Commune (15 janvier 2019)

8 janvier - Émission « Libre à vous ! » diffusée mardi 8 janvier 2019 sur radio Cause Commune

8 janvier - Décryptualité du 07 janvier 2019 - Donner des sous aux projets libres suffit-il à les financer ?

7 janvier - Apéro April le 11 janvier 2019 à partir de 19h00 dans les locaux de l'April (Paris)

7 janvier - Cathy O'Neil : pour une éthique des algorithmes - La Méthode scientifique

4 janvier - Apéro April le 18 janvier 2019 à Marseille

4 janvier - Apéro April le 17 janvier 2019 à Montpellier

2 janvier - Chaque mardi à 15 h 30 : nouveau rendez-vous hebdomadaire avec l'émission « Libre à vous ! » de l'April

2 janvier - Émission « Libre à vous ! » sur radio Cause Commune (8 janvier 2019)